Les disciples d'Hypocrate

Groupement des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les traumatismes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koyote

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 104
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Les traumatismes   Sam 3 Mar - 20:14

Outre les maladies apportées par les virus, bactéries et autres carences, il faut également considérer les diverses blessures que pourraient recevoir les travaillleurs que nous sommes.

Ainsi on pourrait voir un bûcheron ou un boucher se couper avec un couteau ou une hache ; un meunier pourrait se coincer dans sa meule ; un boulanger ou un forgeron se brûler...

On peut ainsi distinguer dans un premier temps :
- les traumatismes du squelette : luxure (déboîtement d'un os de son articulation), fracture (rupture des os)
- les traumatismes de la peau : brûlure, coupure
- les traumatismes des muscles : foulure ou entorse (étirement ou déchirure des ligaments)

Je pense ainsi que les recours aux médecins et chirurgiens seraient beaucoup plus fréquent que pour soigner les maladies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
altea

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 110
Localisation : Valence, Nîmes, ou bien ailleurd qui sais
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Dim 4 Mar - 0:01

Surtout qu'à cette époque tout ses métiers était bien plus dangereux que maintenant.
Aujourd'hui, ce genre d'accident est pourtant assez fréquent, à l'époque cela devait l'être d'autant plus.
Je trouve l'idée plutôt intérressante.
Merci messire Koyote
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Mar 4 Déc - 18:45

Le sujet avait déjà été abordé ailleurs par Rosebudy. Il devient probablement prioritaire de soumettre aux Admins un projet sur les blessures. Parce que cette facette de la guerre est essentielle. Les traumatismes liés aux accidents de travail pourraient se greffer ultérieurement là-dessus.

La mort est aussi une conséquence de traumatismes. Mais les discussions sur le poids de la mort appartiennent, je pense, à un autre sujet. Des propositions ont déjà été soumises sur le forum des suggestions:

http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=286921

A noter que le Roi Lévan s'y est intéressé et est même intervenu dans la discussion!

Mais ce qui me chicane le plus dans les blessures, c'est comment les représenter de manière ludique et intéressante dans les Royaumes.

A l'époque, les chirurgiens étaient surtout nuisibles pour le patient avec leurs techniques de soins de plaie. Le concept du pus salvateur était toujours le standard, alors que de tout faire pour développer une infection, c'est justement tout faire pour tuer son patient. Et si ça ne suffisait pas, on lui faisait encore une saignée!

Les Italiens ont été les premiers à découvrir, au 15e siècle, certains principes importants des soins de plaie. Comme la cautérisation, pour arrêter les saignements, ou le traitement de plaies ouvertes, pour éviter le développement d'une infection. Mais l'amputation était souvent le seul moyen de traiter une blessure grave d'un membre. Et vu que la ligature des grands vaisseaux ne commençait qu'à être propagée, surtout en France, la mortalité d'une amputation était énorme. Mais si on veut que les blessés dans les Royaumes aient recours à un chirurgien, il faut bien qu'il y ait un bénéfice!

Faut-il faire un codage pour que les chirurgiens avec des compétences incomplètes soient plutôt nuisibles, et ceux avec 100% plutôt bénéfiques? Comment illustrer les effets des blessures dans les Royaumes? Une perte progressive de caractéristiques, plus ou moins rapide selon la gravité de la lésion, pour forcer les gens à se faire soigner? Faut-il coder les soins des blessures comme une perte de caractéristiques pour illustrer cicatrices et amputations?

Merci pour vos propositions et remarques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyote

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 104
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Mar 4 Déc - 22:55

J'aime bien deux des idées développées ici :
1- que la guérison n'est pas systématique, mais qu'elles dépend de certains facteur. Je placerais parmi ceux-ci au moins deux choses à nouveau : en 1er, la connaissance du praticien dans la technique à mettre en œuvre, celle-ci pouvant par exemple évoluée favorablement suite à chaque intervention réalisée avec succès (garrot, cautérisation, saignée, "rebouttage" pour ne pas dire réduction de fracture...) ; en 2nd, le facteur d'intelligence du médecin, caractérisant ici son adresse pour réaliser l'intervention. Ainsi un médecin tendrait à maintenir un niveau élevé d'intelligence, notamment en se faisant soigner.
2- j'arrive donc au 2nd point qui serait la perte graduelle de point de caractéristique. Celle-ci ne peut pas être pire que la mort, mais doit tout de même être significative pour inciter les gens à se soigner. Je pense cette fois-ci à des points de force, puisque celle-ci est nécessaire pour agir (travailler, se battre...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Mar 11 Déc - 11:11

Le problème de la mort qui n'est pas assez effrayante avait déjà été abordé à plusieurs reprises, ici et ailleurs. Nous avions d'ailleurs aussi envoyé un courrier dans ce sens aux Admins. La discussion n'est certainement pas close.

Des degrés de sévérité différents pour les blessures sont certainement intéressants. De rendre dynamique la perte de caractéristiques forcerait les personnages à chercher des soins. Et finalement, même si les soins induisent une perte supplémentaire de caractéristiques, ou une non-récupération complête, ce serait au moins le moyen de guérir de la blessure. On pourrait encore rajouter un facteur moral, qu'il est bon pour le moral de se faire soigner, même si on perd plein de caractéristiques.

Les indisponibilités au combat actuelles ne me satisfont pas. Une blessure légère ne devrait induire qu'une perte légère de caractéristiques et ne pas empêcher de fonctionner dans l'armée. Une blessure grave par contre rend la personne inapte à poursuivre ses activités. Une blessure modérément sévère par contre pourrait induire une perte importante de caractéristiques, mais permettre la poursuite des activités.

Le chirurgien qui s'occupe d'une plaie peut, en fonction de ses compétences, obtenir des résultats différents. Soit une récupération +/- partielle des caractéristiques, soit induire une perte supplémentaire de caractérisitiques, mais qui mettrait fin à la perte progressive induite par la blessure. Une plaie non-soignée induirait non-seulement une perte progressive de caractéristiques, mais pourrait s'aggraver, ce qui simulerait une gangrène par exemple.

Seules les blessures légères pourraient guérir spontanément.

Avant de travailler avec des chiffres, je pense qu'il faudrait soumettre le concept aux Admins. Rien que parce qu'on touche à la définition de la mort. L'avantage d'un tel système est qu'aucun personnage n'est éliminé du jeu par les blessures ou la mort, mais qu'au pire il se retrouve avec plus aucun point de caractéristique. Assez effrayant pour quelqu'un qui avait 255 partout. Mais bon pour l'économie!

Encore une idée pour la formation des chirurgiens: puisque les Italiens furent à l'époque les seuls à introduire des concepts raisonnables dans les soins de plaie, pourquoi ne pas forcer tous les médecins des Royaumes à aller se former en Italie s'ils veulent obtenir ce savoir? C'est pas bisounours du tout, je sais, mais qu'en pensez-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyote

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 104
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Mar 11 Déc - 23:17

L'indisponibilité des soldats les forcerait à intégrer un corps médical dans leurs rangs, donc c'est une excellente idée. En plus la façon dont c'est codé actuellement ne me plaît guère non plus.
Pour le voyage en Italie, ça m'étonnerait que ça plaise aux admins, même si c'est sur une base historique. Par contre on pourrait imaginer des universités spécialisées, comme Aix en droit ou Montpellier pour la médecine. Il serait alors obligatoire d'y faire un tour pour valider l'enseignement, que ce soit par la lecture d'un livre supplémentaire ou pour y faire une autre tache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi2212

avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Arras en Artois
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Jeu 13 Déc - 12:36

Justement, pourquoi pas mettre une validation médicale à Milan? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koyote

avatar

Nombre de messages : 52
Age : 104
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Jeu 13 Déc - 22:38

Imagine un breton qui doive se rendre en Italie. Déjà c'est à l'autre bout du royaume et en plus ils sont interdits de séjour un peu partout.
Ce que je veux dire c'est qu'il ne faut pas mettre qu'une seule université pour valider ses connaissances, donc pas QUE Milan.
Dans l'idéal, chacune des universités devrait permettre de valider une voie, ce qui obligerait les étudiants à entreprendre un voyage au moins une fois dans leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Ven 14 Déc - 9:06

Le problème n'est pas tellement le Breton qui doit aller jusqu'en Italie. C'est long, mais c'est tout à fait faisable. Et si les étudiants devaient voyager plus, probablement qu'il y aurait moins de lois débiles d'interdiction de séjour dans les Royaumes. Puisque le commerce n'est pas favorisé, peut-être que les études pourraient favoriser les échanges.

Par contre, un Anglois aurait plus de problèmes pour aller en Italie. Alors il y a 2 options: accepter que les duchés sans accès à l'Italie ne puissent jamais être au mieux des soins de plaie, restant aux anciennes techniques, ce qui n'est pas bisounours; ou alors déterminer une université par nation, qui serait le berceau de la Médecine, ce qui forcerait quand-même à voyager, mais ne serait pas trop dur avec les bisounours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Jeu 17 Jan - 18:41

J'aime beaucoup cette idée d'obliger à un voyage !
En effet, un archevêque qui n'a jamais mis les pieds à Rome, c'est bizarre ! (encore qu'en 1456, je ne sais pas !)

En fait, pour la voie de l'Eglise, on est déjà plus ou moins obligé de voyager pour lire des livres nous donnant directement 50% dans les vertus. Pour aller au delà de 50%, il faut étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
Kashrok

avatar

Nombre de messages : 77
Localisation : Tulle, Limousin et la Marche
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Jeu 17 Jan - 19:01

Je ne pense pas que le voyage serait la meilleur solution en tout cas pas si loin. Mais a des lieux stratégiques (Nord, Sud, Est et Ouest) ou chque Comté/Duché serait un lieu de valisation d'une voie particulière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Les traumatismes   Jeu 17 Jan - 19:17

En effet, pour la voie de l'Eglise, chaque livre se trouve en quelques universités. On n'est pas obligé de traverser toute la carte, mais il faut bien 10 à 15 jours de voyage "aller" quand même au moins une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les traumatismes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les traumatismes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» osé n°3 (technique de course à pied)
» Postons des photos traumatisantes d'ACNL pour vivre de beau traumatismes !
» Améliorer sa technique de course sans traumatismes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les disciples d'Hypocrate :: Elaboration de projets :: Les pathologies-
Sauter vers: