Les disciples d'Hypocrate

Groupement des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'ascaridiose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
thealie

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 03/09/2009

MessageSujet: L'ascaridiose   Jeu 3 Sep - 13:52

L'ascaridiose est une maladie parasitaire. Les ascaris (vers blanchâtres) colonisent les intestins.

Au Moyen-Age on pensait que les vers sont engendrés par un double processus : le sperme et la putréfaction. Les vers se forment chez les femmes quand le sperme reste en elles à pourrir. Autrement dit on pensait que les femmes de petite vertu et les relations adultères en était surtout la cause. (Il a été prouve qu'Agnès Sorel maîtresse officielle de Charles VII en était atteinte)

Les Ascaris sont longs de 2 à 25 centimètres et vivent en colonie le long du tube digestif. Cela entraîne des douleurs abdominales, des saignements digestifs et des diarrhées. Peu à peu il y a perte de l'appétit et des vers sortent en boule par la bouche ou l'anus. La parasitose intestinale est commune au XVème siècle.

Depuis l'Antiquité gréco-romaine, on emploie les sels de mercure comme antiparasitaire. On les associe généralement à une décoction de fougère mâle, une plante médicinale (j'essaierais de faire un poste dans les plantes si elle n'est pas encore répertoriée), une plante médicinale différentes de la fougère vulgaire.

Le mercure, que l'on nomme à l'époque vif-argent ou encore "poudre de succession", est facile à trouver et sert couramment à empoisonner un parent et précipiter un héritage.

En fait l'homme s'infecte en mangeant des végétaux ou en buvant de l'eau souillée. Voici son cycle :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'ascaridiose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les disciples d'Hypocrate :: La médecine au Moyen-Age :: Les pathologies-
Sauter vers: