Les disciples d'Hypocrate

Groupement des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les fièvres boutonneuses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hyro

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Les fièvres boutonneuses   Jeu 10 Aoû - 0:16

[edit="nicobess"] Je me suis permis de séparer ce post du post concernant la dysenterie pour éviter la confusion, je pense qu'il vaut mieux que la dysenterie ne prenne en compte que les maladies qui nous oblige à aller dans un lieu d'aisance. L'ambiguïté sur le terme Typhus risque d'induire en erreur le commun des mortels[/edit]

Je vais me permettre de contredire vos analyse du Typhus, il n’ai pas strictement parlant, une infection du gros intestin,mais peut être l’un des nombreux symptôme qui l’accompagne

Le typhus à poux est causé par des déficiences sanitaires et est responsable d'épidémies lors de guerres ou de désastres naturels. L'organisme responsable est le Rickettsia prowazekii, transmis par le pou de l'homme (Pediculus humanus corporis). Les symptômes sont : maux de tête, fièvres, sensations de froid, épuisement et éruptions cutanées. Cette forme de typhus est présente dans les pays tempérés et y porte différents noms : fièvre des prisons, fièvre des famines, fièvre des hôpitaux ou fièvre des bateaux parce qu'elle devient répandue lorsque les conditions sanitaires sont mauvaises et que la population est très dense ; comme dans les prisons et à bord des bateaux

Après une incubation, on voit apparaître les premiers signes suivis d'une phase de rémission et d'une phase d'intoxication.
L'incubation (période comprise entre la contamination : contact avec le virus, et l'apparition des premiers symptômes de la maladie) dure entre 3 et 6 jours.
Les premiers signes sont :
Une fièvre importante et soudaine (39 à 40 °C) accompagnée de frissons
Des myalgies (douleurs musculaires)
Des céphalées (maux de tête)
Une agitation et parfois délire
Des nausées
Des douleurs abdominales
Une accélération du pouls
Une congestion du visage qui apparait rouge (on parle de « fièvre rouge »)
Des conjonctivites et langue rouges
Un écoulement nasal rouge
Une soif intense s'accompagnant d'une langue desséchée
La phase de rémission s'accompagne d'une diminution de la température en 24 à 48 heures.
La phase d'intoxication se caractérise par une remontée de la température pouvant dépasser 40°C. A ce moment-là apparaissent :
Une adynamie et une confusion (malade amorphe avec troubles de la conscience)
Des vomissements de coloration noire
Un ictère (jaunisse) s'intensifiant progressivement
Une diminution voire absence totale de la quantité des urines
Un taux anormalement élevé de protéines dans les urines
Une hémorragie des gencives
Des pétéchies (petites taches cutanées rouge-violacé dues à un passage du sang sous la peau)
Un épistaxis (saignement de nez).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Les fièvres boutonneuses   Jeu 10 Aoû - 21:50

Peut-être vaudrait-il mieux déplacer cette présentation dans un post séparé parce qu'il ne s'agit à proprement parler pas d'une gastro-entérite. Rickettsia prowazekii est une bactérie (et pas un virus!) qui a fait des ravages dans l'histoire, en effet. On attribue à cette infection environ un tiers des pertes de la Grande armée de Napoléon durant la campagne de Russie! La mortalité de cette infection avoisine en effet les 25% sans traitement antibiotique adéquat.

Les Rickettsies sont des bactéries intra-cellulaires comme les Chlamydia. Les germes de ces familles sont responsables de plusieurs maladies générales intéressantes et certainement anciennes. Citons la fièvre méditerranéenne, la fièvre des montagnes rocheuses, la fièvre Q. Il y aurait certainement de quoi faire avec ces maladies. Mais est-ce qu'elle étaient connues ou décrites au Moyen-Age? Si non, il faudrait plutôt trouver quelle nomenclature était utilisée pour ce genre de cas, même si plusieurs maladies devaient être mélangées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: Les fièvres boutonneuses   Dim 13 Aoû - 23:20

J'ai trouvé quelques précisions sur les fièvres boutonneuses, soit l'ensemble des maladies causées par des bactéries intracellulaires comme la fièvre boutonneuse méditerranéenne, la fièvre Q, la fièvre des Montagnes Rocheuses, etc.

La peste qui a ravagé Athènes au 5e siècle avant JC était très probablement un typhus à poux. En 1487, lors des campagnes visant à repousser les Musulmans hors d'Espagne, cette maladie a également causé des ravages parmi les troupes engagées. Francastoro reconnu l'aspect contagieux de la maladie en 1546 alors que Cardanus avait reconnu en 1536 l'association de la présence de poux sans toutefois réaliser l'aspect contagieux. L'Armée hongroise subit également de fortes pertes en 1556 à cause de cette maladie. On peut donc raisonnablement admettre que cette maladie était connue au Moyen-Age bien que je n'arrive pas à déterminer s'il y avait un nom spécifique. Mais fièvre boutonneuse n'est sûrement pas trop loin de la vérité pour toutes ces maladies. Le typhus est un terme datant de 1760 seulement, faisant référence à une forme particulière et ce terme cause des confusions avec le typhus intestinal causé par les salmonelles.

Avant l'ère des antibiotiques, le seul traitement connu était d'isoler les personnes infectées et d'éliminer les habits et de raser tout l'entourage afin d'éviter une contamination. Là aussi je n'ai trouvé que des références datant de la Renaissance, mais si élargissons un peu le contexte historique, il y aurait de quoi développer des trucs sympas dans les Royaumes, non? Raser tout le monde et brûler tous les habits?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les fièvres boutonneuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les fièvres boutonneuses
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les disciples d'Hypocrate :: La médecine au Moyen-Age :: Les pathologies-
Sauter vers: