Les disciples d'Hypocrate

Groupement des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'apprentissage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nicobess
Admin
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: L'apprentissage   Jeu 23 Nov - 9:38

Nous avons envoyé notre proposition des 3 sous-voies aux admins, sans avoir eu un plébicit très important, nous n'avons pas eu de refus, donc nous allons continuer dans cette idée.

Je propose donc maintenant de discuter des matières à apprendre dans chacune des sous-voies.

Nous avons donc (c'est une proposition :

voie de la médecine
Base de l'anatomie : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la biologie : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la médecine : pour démarrer il faut 100% au deux précédentes et 50% minimum en latin
Diplome de médecin : pour démarrer il faut 100% à la précédente et 70% minimum en latin (cela correspondrait à la médecine avancée actuelle)
Ensuite je vois la découverte de chaque maladie, plus ou moins facilement.

voie de la chirgurgie
Base de l'anatomie : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la biologie : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la chirurgie : pour démarrer il faut 100% au deux précédentes et 50% minimum en latin
Diplome de chirurgien : pour démarrer il faut 100% à la précédente et 70% minimum en latin (cela correspondrait à l'anatomie avancée de Wahl)
Ensuite je vois la découverte de chaque type d'intervention, plus ou moins facilement.

voie de l'apothicaire
Base de la botanique : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la biologie : pour passer au-delà de 50%, il faut minimum 20% en latin
Base de la galénique : pour démarrer il faut 100% au deux précédentes et 50% minimum en latin
Diplome d'apothicaire : pour démarrer il faut 100% à la précédente et 70% minimum en latin
Ensuite je vois la découverte de chaque remède et composition, plus ou moins facilement.

L'idée est que chacune des sous-voies soit équivalente au départ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Ven 24 Nov - 13:33

L'enseignement universitaire de l'époque se faisait pour ainsi dire qu'en latin. Le français était très rarement utilisé, comme en témoigne la rareté de livres dans une autre langue que le latin. Et la difficulté est évidente de suivre un cours dans une langue que l'on comprend mal. Je suis donc pour un système qui exigerait plutôt l'acquisition de la langue avant de pouvoir entreprendre efficacement des études dans le domaine recherché.

Plutôt que de mettre un seuil (50% me semble plus adéquat que 20% pour dire que la langue est suffisamment bien dominée pour pouvoir suivre les cours), je verrais plutôt un système qui se règle tout seul. Pas d'examen d'entrée, en quelque sorte, mais un système qui se règle de lui-même à l'usage. Que les connaissances en latin influences sur l'acquisition du savoir possible lors du cours suivi. On peut imaginer plusieurs systèmes:

- une probabilité d'obtenir les points dans la domaine concerné (un tirage réussi/pas réussi en fonction des connaissances de latin)
- une proportion des points qu'il aurait été possible d'obtenir (une fraction plus ou moins grande, en fonction des connaissances de latin)

Avec un tel système, les étudiants devraient d'abord acquérir le latin. Mais chacun est libre de suivre d'autres cours dès qu'il estime que ses connaissances sont suffisantes. Cela respecte réalisme et liberté individuelle à la fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Lun 27 Nov - 16:27

Je trouve ça bien de mettre le latin en avant.
Actuellement, il est plutôt réservé à la voie de l'Eglise, cela le "démocratise" ...

Et le grec ?
Beaucoup de nos termes médicaux sont en grecs (enfin je crois, je ne suis spécialisé ni en grec ni en médecine ...), on pourra trouver un quelconque pré requis nécessaire en grec aussi, même s'il reste moins important que le latin ?

Enfin, le français ... pourrait servir à comprendre Rabelais ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
altea

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 110
Localisation : Valence, Nîmes, ou bien ailleurd qui sais
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Lun 27 Nov - 21:08

Oui moi totalement d'accord avec Nicobess.

Reste plus qu'a trouver les fameux remédes pour les apothicaire, et les type d'intervention pour les chirurgiens.

Mais heu on est que quatre là, je vais un peut vite, attendons que d'autre vienne, et continuons nos recherche. Laughing

Edit :
Par contre pour le latin si on prend mon exemple bah je n'ais eut qu'un seul cours, donc je plafonne à 27%.
Donc je devrais pas avoir fait toutes mes études.
Et pour remédier à ça, même pas la possibilité d'évoluer de manière normale, pas un cours depuis pas mal de temps dans la matière.
Mais sinon, c'est clair qu'à l'époque il vallait mieux connaitre le latin et le grec pour faire des études universitaire. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Mar 28 Nov - 13:58

@Monseigneur Huon:

Le latin était la langue universelle de l'enseignement universitaire durant le Moyen-Age et la Renaissance. Le grec n'existait pour ainsi dire pas dans l'enseignement de la médecine et des autres sciences.

Par contre, le savoir des Grecs anciens est arrivé dans l'Europe médiévale par des détours. D'abord traduit en arabe et utilisé dans le monde arabe, ces écrits ne sont parvenus en Europe que tardivement par l'Espagne occupée. Les médecins arabes comme Averroès et Avicenne, tous deux "de Cordoue", ont posés les fondements de la médecine du Moyen-Age. Les traductions se faisaient de l'arabe en latin par des moines et des érudits comme Constantin l'Africain.

Je verrais une utilité au grec. Cela permettrait de développer dans les Royaumes la possibilité de "créer" de nouveaux livres. D'effectuer ingame des traductions. Ce travail devrait à mes yeux être réservé aux monastères. J'en réfère à ces livres, qui pourraient bien servir de base à cette réflexion:

http://disciple-hypocrate.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=63

@altea

A partir du moment que le latin devient un prérequis obligatoire pour l'enseignement de la médecine, l'enseignement de cette langue va se développer. Il y aura rapidement des personnes aptes à enseigner qui vont donner des cours. Il est clair que les premiers peuvent être obligés de voyager pour acquérir ce savoir. Mais n'était-ce pas le destin des étudiants de l'époque de devoir faire de longs voyages?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Ven 1 Déc - 1:08

altea, ma fille,
avec mes 82% en latin (et 92% en grec), je serai ravi de vous accueillir quelques temps dans mon presbytère de Poligny, pour une pratique assidue des langues ... Suspect Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
Demons

avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/10/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Sam 2 Déc - 9:15

Cela est vraiment une très bonne idée , il est sur que le latin était la langue pour les medecins d'où le nom de beaucoup de plantes qui proviennent du latin.
Mais je me posent quelques questions :
-chaque personne pourra avoir tous les diplômes où il devra choisir?
-comment inegrer les maladies dans ce système et à quels personnes?

En fait le système reviendrais un peu à faire faire un diagnostic par le médecin qui conduit ensuite vers l chirurgien ou aporticaire. Très bonne idée en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Lun 4 Déc - 11:22

Demons a écrit:
-chaque personne pourra avoir tous les diplômes où il devra choisir?
-comment inegrer les maladies dans ce système et à quels personnes?

Les sous-voies sont mutuellement exclusives. Il ne doit pas être possible de cumuler tous les diplômes. Un changement de sous-voie devrait par contre être possible lors des changements de niveau. Reste à convaincre les Admins de ce système, même si LJS semble bien intéressé.

Concernant les maladies, il y a plusieurs choses à régler. Tout d'abord, le problème des débutants. Pour cela, je réfère aux débats qui se déroulent ici:

http://disciple-hypocrate.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=67

Puis l'incidence de chaque maladie devra être adaptée pour éviter que le risque cumulé de toutes les maladies ne soit trop important. Cet élément est discuté dans le développement des diverses maladies:

http://disciple-hypocrate.forumpro.fr/viewforum.forum?f=5

Le latin comme prérequis à l'apprentissage en médecine nécessite encore quelques précisions avant de pouvoir soumettre ce projet aux Admins. Pour ma part, je suis plutôt pour un système "sévère" qui exige de bonnes connaissances avant de pouvoir se lancer dans l'apprentissage des autres connaissances. C'est-à-dire des exigences plus strictes que les chiffres proposés au début de ce topic par Dame Nicobess. Par contre, je trouverais intéressant que le pourcentage de connaissances en latin influence la capacité à acquérir un autre savoir. La formule exacte serait encore à déterminer.

Et quel est exactement votre avis?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragonet

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Mer 6 Déc - 11:09

Citation :
Mais heu on est que quatre là, je vais un peut vite, attendons que d'autre vienne, et continuons nos recherche
Déja vous êtes plus que 4, je lis tout, mais il faudra que je prenne quelques heures pour apporter des idèes pertinantes..

En fait le soucis c'est que je maitrise pas actuellement tout le fonctionnement du système, hors faut s'appuyer dessus..

Je connais la Base:

Des pre requis (Langue pour livres et competence), un jet d'apprentissage et un gain, mais je sais pas comment l'intelligence interviens, comment marche etude des livres (même jet ou pas), difference de calculs entre apprentissage seul, avec livres et professeurs ou recherches personnelles, comment dans l'eglise les preches ont ètè gèrè etc..

du coup la non maitrise du système de base n'aide pas à devellopper des système secondaire Wink..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Jeu 7 Déc - 22:58

Avec l'apprentissage se pose un autre problème. Celui de l'apprentissage avec les livres. Les livres médicaux de l'époque sont quasi-exclusivement en latin. Pour ceux qui veulent des détails, j'en réfère aux sujets postés ici:

http://disciple-hypocrate.forumpro.fr/viewforum.forum?f=13

Donc on en revient à la question de comment désirez-vous intégrer les exigences de latin dans la formation en médecine? Pour ma part, je vote pour une limite sévère, soit un prérequis élevé de latin et une influence des connaissances de latin sur l'apprentissage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Sam 9 Déc - 1:49

dragonet a écrit:
Des pre requis (Langue pour livres et competence), un jet d'apprentissage et un gain, mais je sais pas comment l'intelligence interviens, comment marche etude des livres (même jet ou pas), difference de calculs entre apprentissage seul, avec livres et professeurs ou recherches personnelles, comment dans l'eglise les preches ont ètè gèrè etc..

Tiens, je peux répondre ... Cool

Pour la voie de l'Eglise,
la plupart des livres nécessitent un niveau de 55% en grec (voire en latin) mais certains nécessitent un niveau de 85 % et plus.
A priori, au delà, c'est surtout pour pouvoir enseigner à son tour.
C'est très binaire : tu arrives à lire le livre ou tes études sont hautement improductives.

L'intelligence intervient dans la compréhension des livres au niveau du menu transcendental. Ainsi, on comprend l'idée d'un livre à la moitié de son intelligence : si tu as 86 en intelligence, et que tu arrives à lire le livre (voir plus haut), tu auras compris l'idée du livre à 43 %.
Le mieux,c'est d'avoir au moins 200 en intelligence. Ainsi, on comprend l'idée à 100%. (exemple d'idée : le Très Haut est tout puissant).

Pour prêcher, il faut avoir compris une idée à au moins 81%. Et plus on a de % plus on est convainquant. Avec aussi la nécessité d'avoir acquis un certain nombre de connaissances ontothéologiques. (c'est le plus petit des deux facteurs qui détermine le potentiel de conviction lors des prêches.)

Enfin, pour l'apprentissage :
- seul, on gagne 1 à 2 % par jour
- avec un prof, c'est 5 % je crois.
Tout cela est doublé pour les nobles.

Et un peu plus compliqué pour les langues (la différence de % entre le prof et l'élève intervient pour les langues !). Ainsi, à partir de 90% dans une langue, avec un prof à 100%, on a environ 1 chance sur 2 (ou 2 sur 3 ?) de gagner un point par jour de cours. Donc, les études (à plus de 20 écus !) sont souvent "hautement improductives". C'est beaucoup mieux pour les nobles ! (1 à 3 % par jour dans le même cas).

J'espère avoir ainsi éclairer un peu votre lanterne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
dragonet

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Mar 12 Déc - 1:03

Tout à fait, merci Smile..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moi2212

avatar

Nombre de messages : 49
Localisation : Arras en Artois
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Mer 20 Déc - 18:11

Je pense qu'il faut partir des acquis de la voie de la médecine actuelle,
à savoir :

Bases de biologie
Élément d'anatomie
Bases de la médecine
Reconnaître le rhume
Reconnaître la grippe
Reconnaître la dysentrie

Médecine avancée
Reconnaître le tétanos
Reconnaître la peste

pour se lancer dans les sous-voies, car nombre de médecins ont finis leurs études et on ne peut désavantager les plus novices.

Par contre pour avoir la chance de découvrir les matières spécifiques des sous-voies, je suis tout à fait d'accord avec vous quand au pré-requis en Latin comme pour la voie de l'église, on pourrait les acquérir en lisant des registres médicaux avec une certaine base de latin et les plus difficiles à atteindre avec un % en cette langue de plus en plus haut.

Heu...j'espère avoir été claire Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dragonet

avatar

Nombre de messages : 61
Date d'inscription : 18/10/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Jeu 21 Déc - 17:59

en tout cas j'ai compris Smile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
altea

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 110
Localisation : Valence, Nîmes, ou bien ailleurd qui sais
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Ven 22 Déc - 14:50

J'ais compris aussi moi.
ça doit être clair alors.
Et completement d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Mer 10 Jan - 22:52

L'idée de la connaissance "médecine avancée" m'ulcère toujours, je ne vous le cacherai pas, mais c'est un débat actuellement secondaire. Laissons donc la structure des différentes voies de côté, pour nous concentrer sur la base commune des différentes sous-voies.

Nous sommes tous d'accord que le latin devrait avoir un rôle plus important dans l'apprentissage de la médecine. Reste à nous mettre d'accord sur la manière. Dans l'apprentissage, deux choses sont importantes: la connaissance de la langue requise, et l'intelligence. Il faut donc déterminer comment chacun de ces paramètres devrait influencer l'enseignement en médecine. Il n'est pas forcément nécessaire de reprendre le système imposé par le Roi dans les études religieuses.

En gros, je vois deux systèmes:

- un système de seuils définis
- un système de probabilité de réussite des études

Je pencherais plutôt pour la 2e solution. Parce qu'elle offre plus de liberté aux joueurs de choisir comment ils désirent progresser. Ainsi, la connaissance dans la langue permettrait de déterminer si le livre ou le cours sont compris, l'intelligence permettrait de déterminer si le message du livre ou du cours est acquis. Le plus simple serait de devoir faire un jet correspondant au pourcentage de langue pour le premier, et un jet correspondant à la moitié de l'intelligence pour le deuxième.

Qu'en pensez-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Jeu 11 Jan - 11:14

C'est très proche de la solution adoptée pour la voie de l'Eglise, même si, pour nous, il y a peu de probabilité.

Je suis d'accord, mais il faut quand même un niveau minimum :
avec moins de 50% en latin, peut-on espérer comprendre un livre de médecine ? La probabilité s'appliquerait alors.
Pour les livres "voie de l'Eglise", il faut 55% en grec en général, pour comprendre un livre, avec + ou - 5%, C'est à dire qu'à moins de 50% de grec, on ne peut rien comprendre, qu'entre 50 et 60% ou a une chance (de plus en plus importante) de comprendre, et au delà de 60% on est sûr de comprendre.
Pour certains livres, il ne faut pas 55 % mais 85% en grec !

De même en intelligence, il faut un minimum pour comprendre.
Pour la voie de l'Eglise, on comprend à "'intelligence /2 - 100", c'est à dire qu'avec moins de 100, on ne comprend rien, et à plus de 200, on comprend tout ...

Pour la médecine, on peut reprendre le même principe, mais en plus "large" ...
Par exemple, à moins de 40% en latin, on ne comprend rien, entre 40 et 75% on a de plus en plus de chance de comprendre et à partir de 75% on est sûr de comprendre tel ou tel livre. Et plus pour des livres "compliqués" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Jeu 25 Jan - 0:56

Les idées soumises par Monseigneur Huon me semblent à développer pour l'apprentissage en Médecine.

D'accord pour un seuil minimal en langue pour être en mesure d'apprendre par les livres ou les cours. Disons un minimum de 50%. A partir de là, le pourcentage en langue représenterait la probabilité de comprendre le cours. En cas de réussite du jet de compréhension, entrerait en ligne de compte l'intelligence.

L'intelligence représenterait la faculté d'intégrer les connaissances. La formule "intelligence/2" comme probabilité me semble adéquate. Selon la difficulté du sujet, un bonus/malus serait ajouté à cette probabilité. Genre +/- 10 ou 20 points.

Sans vouloir faire tout passer dans le même paquet, je ne vous cache pas que je vois dans un tel système une alternative intéressante à un système de médecine de base/médecine avancée, qui m'oripile toujours. Les caractéristiques et la difficulté du sujet détermineraient la probabilité d'acquérir des connaissances. Le système d'apprentissage ne serait pas aussi rigide, avec des étapes, mais permettrait à chaque personnage d'évoluer avec beaucoup plus de libertés. Libre à chacun de choisir quand il se lance dans l'apprentissage des différents sujets spécifiques plutôt que de poursuivre sa formation en langue par exemple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Monseigneur Huon

avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Poligny, en Franche Comté
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Ven 26 Jan - 20:11

Ca me va ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-besancon.actifforum.com/index.htm
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Lun 5 Fév - 17:29

Pas d'autre avis? On élabore la soumission de l'idée aux Admins?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicobess
Admin
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Dim 18 Fév - 16:46

Nous avons écrit aux admins pour leur demander leur avis sur notre idée de modifier complètement l'apprentissage de la médecine par rapport à aujourd'hui, en leur proposant de gérer une équivalence lors de la mise ne ligne de la voie. Nous n'avons pas encore eu de réponses, ce qui est peut-être un bon signe, ils sont en train de réfléchir et ne disent pas non d'emblée.

En attendant, je vais essayer de refaire le point de nos réflexions, pour que nous puissions reprendre le débat :

Je crois pouvoir dire que tout le monde est d'accord pour considérer qu'il est nécessaire d'avoir un minimum de connaissances en latin pour être efficace dans l'apprentissage des différentes matières de la médecine.

Les 3 voies me semblent également être concensuelles, soit le médecin, le chirurgien et l'apothicaire.

Pour ne pas déséquilibrer les différentes voies, elles seront équivalentes pour l'apprentissage, c'est à dire gérée de la même façon, même si les matières sont différentes.

Je propose donc de résonner sur matière 1, 2, 3 etc... Les noms spécifiques pourront faire l'objet d'un post particulier et pourront s'inspirer du premier post de ce sujet.

Donc lors du passage au niveau 3, je propose:
- que tout le monde ait les matières 1 et 2 à 10%,
- que pour commencer à apprendre la matière 3, il faille avoir 100% dans les deux matières 1 et 2
- et que pour obtenir la matière 4 (qui représente le diplome de base) il faille avoir 100% dans les 3 précédentes.

Maintenant pour tenir compte du latin, à chaque tentative d'apprentissage, on continue sur les pourcentages habituels de chacune des branches donc avec le jet de réussite (que l'on multiplie par 2 si on est noble) et que le chiffre ainsi obtenu soit multiplié par le pourcentage (on prendra l'arrondi inférieur) que l'on a en latin. Ainsi au début si on ne comprend pas un minimum le latin, on ne pourra pas progresser.

Maintenant, il y a les livres de médecines, je dirais que ceux-ci n'auraient un intérêt que si on a obtenu le diplôme de base (soit la matière 4), reste à savoir comment on les intègre exactement. S'ils sont répartis dans tout le royaume, on risque la disparité en terme de médecine mais d'un autre côté, cela obligera les médecins à voyager.
La deuxième question concernant les livres est de savoir si c'est la seule façon d'apprendre une nouvelle matière (correpondant à la sous-voie), où si on continue l'apprentissage par soi-même ou à l'aide d'un professeur.

Voilà, je pense que je n'ai rien oublié, je vous laisse donc la parole pour vos commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nicobess
Admin
avatar

Nombre de messages : 95
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Ven 23 Fév - 23:18

Alors, personne n'a de commentaires? tout le monde est d'accord avec ce que j'ai écrit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
altea

avatar

Nombre de messages : 50
Age : 110
Localisation : Valence, Nîmes, ou bien ailleurd qui sais
Date d'inscription : 09/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Sam 24 Fév - 23:45

nicobess a écrit:

Je crois pouvoir dire que tout le monde est d'accord pour considérer qu'il est nécessaire d'avoir un minimum de connaissances en latin pour être efficace dans l'apprentissage des différentes matières de la médecine.

Cela compliqueras l'aprentissage.
Il est en effet assez compliqué d'étudier les langues.
Les éclésiastique on déjà du mal.
En même temps toute les voie les étudie donc cela ne causeras pas grand mal, a part un temps plus long pour obtenir certaine connaissance.
Cela permetras du même coup de faire en sorte que les gens termine moins vite leur apprentissage, ce qui provoque la mort de pas mal d'étudiant ces dernier temps. Et donc une relance de la motivation par des études plus longue.
C'est plutôt bon je crois.
Le seul problème reste pour ceux qui on déjà les connaissance sans avoir pour cela étudier le latin avant. Comment faire en sorte de l'expliquer ?

nicobess a écrit:
Les 3 voies me semblent également être concensuelles, soit le médecin, le chirurgien et l'apothicaire.

Ce qui permetras de donner à trois étudiant la possibilité de vivre de leur érudition dans chaque village. Et qui déboucheras un peut la voie de la médecine.
Je trouve cela plutôt bien aussi.

nicobess a écrit:
Pour ne pas déséquilibrer les différentes voies, elles seront équivalentes pour l'apprentissage, c'est à dire gérée de la même façon, même si les matières sont différentes.

Je propose donc de résonner sur matière 1, 2, 3 etc... Les noms spécifiques pourront faire l'objet d'un post particulier et pourront s'inspirer du premier post de ce sujet.

Donc lors du passage au niveau 3, je propose:
- que tout le monde ait les matières 1 et 2 à 10%,
- que pour commencer à apprendre la matière 3, il faille avoir 100% dans les deux matières 1 et 2
- et que pour obtenir la matière 4 (qui représente le diplome de base) il faille avoir 100% dans les 3 précédentes.

Sur ce point la je ne comprend pas.
Je comprend ceci :

matière 1 base de biologie
matière 2 élement d'anatomie
matière 3 base de la médecine
ils faut les deux première à 100% pour obtenir la troisième

par contre peut être:

matière 1 médecine avancée
matière 2 peste
matière 3 tetanos

par contre la le fait d'avoir la première a 100% suffit à débloquer les deux autre.

Heu si tu pouvait développer pour qu'on comprenne mieux. Je te remercie d'avance.


nicobess a écrit:
Maintenant pour tenir compte du latin, à chaque tentative d'apprentissage, on continue sur les pourcentages habituels de chacune des branches donc avec le jet de réussite (que l'on multiplie par 2 si on est noble) et que le chiffre ainsi obtenu soit multiplié par le pourcentage (on prendra l'arrondi inférieur) que l'on a en latin. Ainsi au début si on ne comprend pas un minimum le latin, on ne pourra pas progresser.

Heu par contre la, on peut faire simple.
On a le prérequis en langue, on peut avancer dans nos études, on ne l'a pas on n'avance pas et nos etudes son hautement inproductive.
Le systéme est rodé, et fiable autant l'utiliser.


nicobess a écrit:
Maintenant, il y a les livres de médecines, je dirais que ceux-ci n'auraient un intérêt que si on a obtenu le diplôme de base (soit la matière 4), reste à savoir comment on les intègre exactement. S'ils sont répartis dans tout le royaume, on risque la disparité en terme de médecine mais d'un autre côté, cela obligera les médecins à voyager.

Il est vrai qu'il serait assez sympathique d'avoir des livres.
Cela pourrait permettre d'apprendre sans pour autant avoir de professeur.
Problème alors pour les professeur, il ne servirait plus a rien en médecine, et ce n'est pas dans l'interet des médecin.
A moins de leur trouver une autre fonctionalité.
Mais laquel ?

nicobess a écrit:
La deuxième question concernant les livres est de savoir si c'est la seule façon d'apprendre une nouvelle matière (correpondant à la sous-voie), où si on continue l'apprentissage par soi-même ou à l'aide d'un professeur.

ça pourrait être une fonctionalité des livres, trouver une nouvelle connaissances.
Mais, je pense qu'il faut garder aussi la fonction de pouvoir trouver par soi même. Même si cela reste plus compliquer que de lire un livre.

Bon, bah voila pour mon analyse personel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wahl
Admin
avatar

Nombre de messages : 381
Localisation : Grandson (Helvétie)
Date d'inscription : 07/07/2006

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Dim 25 Fév - 22:49

Désolé Nicobess, j'avais un peu la tête ailleurs ces derniers jours. Embarassed Rolling Eyes

Je suis clairement pour renforcer le rôle du latin dans l'apprentissage. Cela ne produira qu'un ralentissement temporaire dans la progression des étudiants. Dès que le niveau requis sera atteint, les études suivront leur cours habituel. Mais la situation sera plus réaliste et offrira en attendant plein de possibilités de développement.

Je suis également pour les 3 voies de la médecine. Cette option permet de combiner réalisme et aspect ludique, puisque le système devient plus flexible. Il y a de la place dans chaque village pour plusieurs personnes étudiant la voie de la médecine. Evidemment que les sous-voies devront être construites de la manière similaire pour ne pas avantager la progression dans l'une ou dans l'autre.

nicobess a écrit:
Je propose donc de résonner sur matière 1, 2, 3 etc... Les noms spécifiques pourront faire l'objet d'un post particulier et pourront s'inspirer du premier post de ce sujet.

Donc lors du passage au niveau 3, je propose:
- que tout le monde ait les matières 1 et 2 à 10%,
- que pour commencer à apprendre la matière 3, il faille avoir 100% dans les deux matières 1 et 2
- et que pour obtenir la matière 4 (qui représente le diplome de base) il faille avoir 100% dans les 3 précédentes.

Je dois avouer que je ne comprend pas bien. La structure exacte de chaque voie n'ayant pas encore été débattue, je propose de laisser ça de côté pour l'instant.

nicobess a écrit:
Maintenant pour tenir compte du latin, à chaque tentative d'apprentissage, on continue sur les pourcentages habituels de chacune des branches donc avec le jet de réussite (que l'on multiplie par 2 si on est noble) et que le chiffre ainsi obtenu soit multiplié par le pourcentage (on prendra l'arrondi inférieur) que l'on a en latin. Ainsi au début si on ne comprend pas un minimum le latin, on ne pourra pas progresser.

Je suis plutôt partisan d'une adaptation du système, comme exposé plus haut et commentée par Monseigneur Huon. De lier le taux de succès de l'apprentissage à la connaissance de la langue. Au lieu de définir un seul rigide, je suis pour un système qui permette à chacun de juger du moment opportun pour se lancer dans les études médicales.

Concernant les livres, je ne pense pas qu'il faille être restrictif. Libre à tout un chacun de tenter d'étudier avec des livres. Encore faut-il qu'il comprenne le texte, ce qui se base aussi sur ses connaissances de la langue. Les livres permettraient de progresser dans un certain domaine comme d'en découvrir de nouveaux. Les livres sont certainement une sorte de concurrence des enseignants, mais les enseignants resteraient le moyen le plus rapide de progresser. Parce que l'enseignement n'est qu'un aspect de la vérité, il faut offrir à chacun la possibilité de se faire sa propre idée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kashrok

avatar

Nombre de messages : 77
Localisation : Tulle, Limousin et la Marche
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'apprentissage   Dim 4 Mar - 22:05

J'ai essayer de lire et de comprendre, mais je pense qu'il serait bien de rajouter tout se que vous avez dit. Mais pas pour les petits nouveaux 3 mais plutôt pour le niveau 4 quand il sera créé. Car cela fairait beaucoup de connaissance à avoir pour un niveau 3.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'apprentissage   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'apprentissage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aide apprentissage combinaisons
» Un forum d'apprentissage du japonais grâce aux génériques des Animes
» [Illustrator] tutoriel d'apprentissage
» Session d'apprentissage de D&D
» En soif d'apprentissage , une jeune femme motivée.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les disciples d'Hypocrate :: Elaboration de projets :: Les corporations médicales-
Sauter vers: