Les disciples d'Hypocrate

Groupement des Royaumes Renaissants
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata)

Aller en bas 
AuteurMessage
Koyote

Koyote

Nombre de messages : 52
Age : 106
Localisation : Guyenne
Date d'inscription : 10/08/2006

Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata) Empty
MessageSujet: Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata)   Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata) EmptyDim 4 Mar - 16:55

Clou de Girofle

Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata) 250px-Gew%C3%BCrznelken

Citation :
Le giroflier (Eugenia cariophyllata) est un arbre à feuilles persistantes ovales et coriaces. Il peut atteindre jusqu'à 20 mètres de haut. Les fleurs à 4 pétales blanc rosé sont caractérisées par leurs sépales rouges persistantes. Avant l'épanouissement, les boutons floraux sont nommés "clous de Girofle". C'est à cette époque qu'on les récolte avant de les laisser sécher jusqu'à ce qu'ils prennent une teinte brun foncé.

Le girofle (syzygium aromaticum) est originaire de l'île de Ternate dans les Moluques.

L'épopée indienne du Ramayana, peut-être écrite vers 200 avant J.-C., le mentionne. Les Chinois utilisaient déjà le clou de girofle sous la dynastie Han (206 avant J.-C. - 220 après J.-C. ) en les mâchant pour avoir meilleure haleine. Il était connu des Grecs et des Romains. Au Ier siècle après J.-C., Pline l'Ancien le décrit dans ses écrits. Une récente découverte archéologique suggère que le commerce du girofle avec l'Occident pourrait en fait avoir commencé bien plus tôt. En effet, on a trouvé un clou de girofle parmi des restes calcinés sur le sol d'une cuisine incendiée du site mésopotamien de Terqa dans l'actuelle Syrie, daté de 1700 avant J.-C.

En Europe, le clou de girofle amené au IV° siècle par les arabes qui en ignoraient l'origine exacte, devint à la mode au Moyen Âge. Les Portugais arrivés aux l'archipel des Moluques en 1424 s'en assurèrent le monopole en brulant les arbres située hors de l'île de Ternate et ce monopole fut ensuite celui des Hollandais.

Nous devons à Pierre Poivre intendant de l'Ile Maurice, la prise de quelques plants au cours d'une expédition, et leur acclimatation d'abord à l'Ile Maurice puis aux Antilles.

Citation :
Les propriétés antiseptiques et anesthésiques de ces boutons floraux sont reconnues depuis très longtemps et proposés dans les douleurs dentaires. Il entre dans la composition du khôl, primitivement onguent ophtalmique.

Je pense que c'est ici le caractère anesthésique qu'il faut retenir.
Par contre il va être plus difficile de l'introduire dans le jeu, à moins de voir apparaître cette denrée chez certains marchands.

Le chirurgien pourrait l'utiliser pour soulager les douleurs de ses patients avant de faire une intervention. Les patients qui s'en passeraient (ou bien parce les chirurgiens qui n'en auraient pas à leur disposition) feraient perdre des points de caractéristique du fait de la douleur entraînée par l'intervention.
Revenir en haut Aller en bas
 
Clou de Girofle (Eugenia cariophyllata)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les disciples d'Hypocrate :: Elaboration de projets :: Plantes médicinales et autres remèdes-
Sauter vers: